14 jours à la Réunion | Jour 8

Forêt de Bébour Bélouve et temple à Saint-Pierre

Date du voyage : vendredi 13 avril 2018

Ce matin, le soleil est au rendez-vous et nous en profitons pour aller randonner. Nous partons donc du Tampon et traversons la plaine des Palmistes jusqu’à Bras-Calumets. La plaine porte très bien son nom puisqu’elle est constituée de nombreux palmistes dont les cimes dépassent de l’immense forêt. La route est très sinueuse mais le panorama sur la forêt de Bébour-Bélouve qui s’offre à nous est à couper le souffle.

09h30

Du col des bœufs à Marla

ça alors !

La forêt de Bébour-Bélouve et le cirque des Marsouins

Bordée par les cirques de Cilaos à l’Ouest, de Salazie au Nord et le Piton des Neiges, la forêt de Bébour-Bélouve abrite en son sein les traces d’un ancien cirque : le paléo-cirque des Marsouins. Contrairement aux trois cirques encore visibles aujourd’hui, celui des Marsouins a été peu érodé et a subit de nombreuses coulées du Piton des Neiges qui l’ont recouvert et presque fait entièrement disparaître il y a 12 000 ans.

 

Sources : geosciences.univ-reunion.fr
reunion-parcnational.fr

Plaine des Palmistes
Plaine des Palmistes

Une fois à l’entrée de Bras-Calumets, nous bifurquons vers l’Ouest pour emprunter la Route Forestière 2 de Bébour-Bélouve. De là, nous suivons la route à travers la forêt jusqu’à trouver un départ de randonnée. Nous arrivons en peu de temps à un petit parking où un panneau indique « Cassé de Takamaka – Bassin des Hirondelles – 2h » et « Sentier botanique de Bras-Cabot – 30m ». Il fait chaud, et l’idée d’une possible baignade dans le bassin. Nous voilà donc partis pour une randonnée improvisée sur ce sentier.

Forêt de Bébour-Bélouve
Forêt de Bébour-Bélouve

Le sentier est étroit et très boueux, car nous sommes plus près de la côte Est, la partie la plus humide de l’île, mais il reste praticable. Parfois, de grandes marches se présentent et il faut s’aider des branches alentours pour descendre (ou monter, si l’on est sur le retour). Des marches qui peuvent atteindre 80cm de haut par endroit et où les emplacements pour les pieds sont très étroits. Plutôt accidenté, le sentier n’en reste pas moins accessible et sans difficulté particulière.  Pour traverser les flaques de boue, des rondins de bois ont été installés mais le manque d’entretien de ces dernières les rend parfois inutiles et il faudra quelquefois contourner la mare sur les côtés.

Palmiste
Palmiste
10h30

Le bassin des Hirondelles

Nous atteignons le bassin au bout d’une petite heure de marche et quelle surprise ! L’eau est magnifique, le lieu enchanteur, isolé, comme si nous venions de tomber sur un oasis, la baignade est donc plus qu’exigée. Longue d’une vingtaine de mètre, cette retenue d’eau est traversée par le Bras Canot et disparaît dans une caverne sombre où aucun d’entre nous n’a osé s’aventurer. La profondeur varie de quelques centimètres à 2m environ et il n’y a pas de courant.

Bassin des Hirondelles et sa caverne à droite
Bassin des Hirondelles et sa caverne à droite (Merci à M. pour la photo)
16h30

Le temple tamoul Narassingua Péroumal

Une fois notre baignade terminée, nous rebroussons chemin et redescendons à Saint-Pierre pour y visiter un temple tamoul. Il n’est possible de visiter l’intérieur du temple que le mercredi et le vendredi de 15h à 16h. Cela peut paraître restrictif mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’un lieu religieux et non d’un musée. Je vous invite donc à respecter l’endroit et ses pratiquants lorsque vous passez par là. Quant à nous, nous sommes arrivés une demi heure trop tard et nous contenterons donc l’extérieur, déjà impressionnant.

Partie annexe au temple
Partie annexe au temple
Devanture du temple
Devanture du temple
Entrée du temple
Tamarins des Hauts
Statuette de divinités sur la devanture du temple
Statuette de divinités sur la devanture du temple
17h30

Direction Cilaos

Après notre visite au temple Narassigua Péroumal, nous reprenons la route jusqu’à notre prochaine étape : Cilaos. Un brouillard dense s’est installé sur tout le secteur, ce qui rend la conduite encore plus difficile sur cette route aux 400 virages.

Cette route est le seul accès au cirque de Cilaos en voiture. 

Pour atteindre, Cilaos, une seule solution : la route, la seule et l’unique. La route est étroite, très sinueuse et souvent endommagée à cause des intempéries (comme les cyclones). Lors de notre montée, nous avons emprunté la RN5 et avons dû traverser plusieurs fois le Bras de Cialos car des travaux étaient en cours. Les passerelles et tunnel sont si étroit qu’on y passe à une seule voiture et ce, même si la voie est à double sens ! La civilité et la patience sont donc deux qualités requises pour cette aventure.

Route aux 400 virages dans le brouillard
Route aux 400 virages dans le brouillard

ça peut servir

adresse, coordonnées, informations en tout genre

• • •

Randonnée jusqu’au bassin des Hirondelles
Route Forestière 2 de Bébour-Bélouve
Depuis -21.12683, 55.57205
Jusqu’à -21.119, 55.58704
randopitons.re

Temple Narassingua Péroumal
Allée Narassingua, La Ravine Blanche, Saint-Pierre
-21.335803, 55.458136
facebook.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.