6 jours sur la Loire à Vélo | Jour 1

Le départ
Lyon -> Orléans

Date du voyage : lundi 14 septembre

Premier voyage à vélo pour mon amie et moi et nous voilà parti à l’autre bout de la France à la découverte des château de la Loire ! Nos deux vélos enfournés dans le wagon et nous assises tout près, c’est un mélange de hâte et d’appréhension qui nous enserrent. C’est parti !

 

xxhxx

Préparation du voyage

Avant de parler du départ en train, il faut évoquer le chargement de notre biclou ! Personnellement, pour ce premier voyage, j’ai opté pour le matériel suivant :

  • deux sacoches Décathlon étanches (spoiler : pleinement satisfaite ! Je n’ai pas eu de pluie donc je ne peux rien dire sur l’étanchéité mais niveau pratique, rien à redire. L’ouverture et la fermeture est rapide et la place à l’intérieur suffisante pour un voyage d’une semaine)
  • une tente TREK 900 2 places : Je n’ai pas comparé avec d’autres tentes, j’ai acheté celle-ci pour son poids plume : 1,9kg. (Spoiler : Je ne sais pas si c’est la plus adapté à mon besoin mais elle y a très bien répondu. Très rapide et simple à monter/démonter, emplacement sur les côtés assez grand pour accueillir tout mon attirail de vélo)
  • Sac de couchage Trek 500 10°C : Là encore, un achat sans trop de réflexion, il me fallait un duvet léger, pas trop encombrant. (spoiler : Première fois que je dormais dans une sac de couchage de forme sarcophage, il faut un petit temps d’adaptation car on se sent pas mal à l’étroit. La matière est également très lisse et personnellement, il fallait sans cesse que je le retourne dans le bon sens dans la nuit car tendance à glisser)
  • ce kit de rangement (spoiler : achat primordial pour moi. La grande pochette contenait tout l’intérieur de la sacoche et me permettait de tout sortir en une fois sans retirer la sacoche du porte-bagages. Dans chaque pochette, je mettais des plus petites en guise de séparateur pour organiser les affaires selon leur type : les vêtements, les affaires pour manger, se laver, etc.)
  • une sacoche sur le guidon : Pour y mettre mon téléphone, ma gourde, mon appareil photo et le masque (spoiler : Pas franchement pratique, trop petite pour accueillir tout mon bordel et ne tient pas en place correctement. Je dois réfléchir à une solution alternative).

Sans compter sur le matériel de secours pour le vélo : pompe, chambre à air, rustine, casque et tout le tsouin-tsouin !

Mon vélo !
Mon vélo !
09h34

Le départ de Lyon

Les vélos équipés et chargés, nous voilà parties à la Part-Dieu pour prendre notre Intercité en direction de Nevers où nous changerons pour un TER vers Orléans.

Nous n’avions pas envie de démonter nos vélos, c’est quand même plus pratique de laisser tous les bagages sur le porte-bagage une fois dans le train, nous avons donc opté pour un Intercité jusqu’à Nevers.

Une fois sur place, il y avait un train par heure pour Orléans, nous avions peu de chance de rester bloqué en gare longtemps et en partant un lundi matin, nous doutions du fort remplissage des trains.

 

ça alors !

Prendre le train avec son vélo en France

En France, il est assez difficile de circuler dans les trains avec son vélo. La plupart des trains et bus n’acceptent les vélos que démontés et dans une sacoche. Donc pas de soucis pour vous si vous optez pour cette option.

Si, comme nous, vous avez voulu monter dans le train sans tout démonter (c’est quand même pratique de laisser toutes les sacoches sur le porte-bagage je dois dire), deux options :

  • Les Intercités, trains offrant la possibilité de réserver un emplacement pour le vélo moyennant 10€ (attention, il y a peu de place, il faut donc vous y prendre un peu en avance).
  • Les TER, mais là, c’est un peu aléatoire. Bien que certains wagons (pas tous) disposent d’emplacement dédié aux vélos, selon le remplissage du train (passager classique) et de vélo à bord, l’accès au train peut vous être refusé au dernier moment.

Source : Groupe Facebook Vélo et train en France

et le site Oui.sncf

14h45

Orléans

Après 5-6h de train et 1 changement, nous voilà à Orléans pour démarrer notre voyage !

Il fait merveilleusement beau, la semaine s’annonce parfaite !

Arrêt sur la place du Martroi pour déjeuner une petite salade et nous voilà déjà en vadrouille dans les rues de la ville.

La cathédrale Sainte-Croix se dresse fièrement au bout de la rue Jeanne d’Arc ornées de drapeaux de part et d’autre.

Nous décidons d’aller poser nos affaires à notre camping à Olivet qui borde le Loiret une petite commune à 7km au sud d’Orléans puis de revenir plus légère passer la soirée en ville.

Cathédrale Sainte-Croix
Cathédrale Sainte-Croix
Orgue de la cathédrale
Orgue de la cathédrale
Statue et vitraux
Statue et vitraux
Sur la route d'Olivet
Sur la route d'Olivet
18h00

Soirée sur les quais de Loire

Après avoir déposé nos affaires et installé la tente, nous retournons à Orléans fêter le début de notre périple. Les quais de Loire sont mignons et nous nous arrêtons boire et manger le long.

Ensuite, petite balade en ville à vélo. La place du Martroi se pare de belles couleurs rouges la nuit, c’est un peu agressif pour les yeux mais après tout, pourquoi pas.

Qui dit boisson et voyage, dit bière locale ! Une petite Pucelle d’Orléans avant d’aller se coucher et nous voilà parées pour notre aventure !

Place du Martroi de nuit
Place du Martroi de nuit
Bilan kilométrique

22 km

ça peut servir

adresse, coordonnées, informations en tout genre

• • •

Cathédrale Sainte-Croix
Place Sainte-Croix, 45000 Orléans
47.856028, 1.925499

Camping Olivet
Rue du Pont Bouchet, 45160 Olivet
camping-olivet.org
Tarif : 10€/pers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.